Pour les

PROFESSIONNELS

Le carbutateur d’entreprise

6 conseils pour faire ses premiers pas en tant que consultant freelance

Le consulting en solo ou en indépendant permet de valoriser son expertise en étant à son compte.

Si l’on possède une expertise dans un domaine particulier, que l’on est à l’aise avec les autres, animé par une forte envie de transmettre ses connaissances et que l’on sait s’adapter, les métiers de conseil peuvent être une opportunité et devenir consultant : un projet professionnel à creuser.

Le freelance mène des missions, la plupart du temps auprès d’entreprises. Néanmoins, il est parfois dur de commencer en tant que consultant freelance lorsque l’on débute dans ce milieu ultra-concurrentiel où il est parfois difficile de tirer son épingle du jeu face à la concurrence.

Le statut d’indépendant donne énormément d’avantages pour un consultant comme gagner plus d’argent et de liberté notamment dans le choix de ses missions.

1. Comment devenir consultant indépendant ?

Tout bon consultant se doit de rapidement intégrer le fonctionnement interne de l’entreprise pour laquelle il travaille, ainsi que les problématiques spécifiques liées aux demandes du client afin d’être le plus performant et efficace possible.

Profondément proactif, il n’a de cesse de proposer à son client des solutions « clefs en main ». Bien sûr, il semble primordial pour un consultant indépendant de posséder des qualités relationnelles telle que la diplomatie afin d’entretenir une relation professionnelle et viable sur le long terme.

Pour ce qu’il en est du côté des diplômes, devenir consultant freelance ne nécessite en soit aucune qualification particulière hormis le fait de posséder une réelle expertise sur un sujet donné qui vous différenciera par rapport à la concurrence.

2. Comment bien définir le prix de ma prestation ?

Le prix de ses prestations n’est pas à prendre à la légère ! En effet, si vous l’évaluez trop cher les clients iront chercher d’autres prestataires moins coûteux. A contrario, s’il est bon marché, vous perdrez en crédibilité.

La fixation de ses tarifs, n’est donc pas à prendre à la légère : on vous dévoile quelle est notre méthode afin de fixer ses prix de consultants en freelance !

En premier, évaluez la somme que vous souhaitez en termes de revenu NET chaque mois et multipliez-la par 2 afin d’en obtenir un chiffre d’affaires BRUT.

En France, c’est environ 50% de vos revenus qui seront utilisés pour les impôts et les charges diverses et variées. Ensuite, divisez ce total par le nombre de jours où vous comptez proposer vos services.

Bien sûr, garder en tête qu’il sera difficile de travailler plus de 4 jours hebdomadaire. Vous avez donc calculé votre temps de travail disponible ! Vous pouvez facilement enlever 50% de ce temps que vous réserverez à la chasse aux clients.

3. Comment optimiser mon réseau ?

Si vous voulez réussir en tant que consultant, il semble primordial voire obligatoire de faire jouer votre réseau.

En effet, plus ce dernier et optimisé plus vous aurez de chance de générer de potentiels prospects sur votre site internet d’autoentrepreneur par exemple. Malheureusement, ne verrez que très peu d’offres de consulting sur la toile…

Ces prestations se concluent la plupart du temps en « interne » à travers un bouche-à-oreille. Il existe quelques Marketplaces mais la concurrence y est très rude, surtout pour un nouvel arrivant
dans le milieu !

Il est donc essentiel de se construire un réseau et de l’utiliser à bon escient.

4. Les erreurs classiques à éviter lorsque l’on débute en tant que consultant freelance ?

Le meilleur des scénarios en tant que débutant freelance est de se lancer grâce à une première prestation, voire plusieurs offres en réserve. La Règle d’or est de ne pas faire trop de conseils gratuits, notamment dans les prises de contacts.

Ne dévoilez pas tout aux clients dans les premiers échanges, il risquerait de ne pas faire appel à vos services car vous lui avez déjà tout donné en termes de solutions et d’idées.

5. Comment fidéliser vos clients en leur proposant de nouvelles prestations ?

Dans le but de fidéliser votre clientèle, n’hésitez pas à innover en proposant de nouvelles prestations à vos clients et donc entretenir cette relation de confiance autour de votre expertise.

Nous vous avons listé différentes raisons afin de recontacter d’ancien client : autour d’un article, d’un produit, qui pourrait lui plaire, un article de presse sur sa société, une info sur un concurrent, un changement sur le site, un conseil ou lui demander un conseil, l’inviter à un de vos évènements, ou encore, le présenter une personne avec qui elle pourrait faire des affaires.

Un très bon moyen afin de fidéliser ses clients et de, par exemple, organiser un événement du type conférence autour d’une de vos thématiques clefs et d’un sujet que vous maîtrisez parfaitement.